Homéopathie pour les enfants

L'homéopathie est une thérapie de régulation qui doit apporter un soutien au système d'auto-défense.

Les médicaments homéopathiques stimulent très légèrement l'organisme afin d'activer ses forces naturelles d'auto-guérison. Les médicaments homéopathiques donnent de bons résultats sur les enfants et les bébés car leur organisme possède une forte capacité de régulation.

Qu'est-ce que l'homéopathie ?

L'homéopathie est une technique de soin vieille de près de 200 ans et qui remonte au médecin allemand Samuel Hahnemann (1755 – 1843). Le terme homéopathie vient du grec et signifie « souffrance semblable ». Le principe de ressemblance repose sur le principe que le moyen qui provoque les symptômes de la maladie chez un individu sain peut soigner ces mêmes symptômes chez un individu malade. Plutôt que d'utiliser un médicament qui agit contre les symptômes de la maladie, l'homéopathie utilise des stimuli thérapeutiques permettant à l'organisme de lutter lui-même contre la maladie.

Un exemple :
L'oignon domestique provoque des écoulements au niveau du nez, des éternuements et des irritations oculaires -> en homéopathie, il est utilisé pour combattre les rhumes et les refroidissements.

Comment les médicaments homéopathiques sont-ils fabriqués ?

Pour la fabrication de médicaments homéopathiques, la matière première du médicament (comme l'oignon) est petit à petit diluée et fortement agitée ou dynamisée après chaque phase de dilution. Cette combinaison de dilution et agitation/dynamisation s'appelle la potentialisation. 

Le terme potentialisation vient du latin « potentia » qui peut être traduit par force ou efficacité : la puissance D1 signifie qu'une matière première a été diluée à 1 pour 10 et dynamisée, puissance D2 signifie que la puissance D1 a été diluée à 1 pour 10 et dynamisée, etc.

La puissance C1 signifie une dilution à 1 pour 100 et une dynamisation de la matière première, C2 une dilution à 1 pour 100 de C1, etc.

Plus un médicament homéopathique est potentialisé, plus son effet « énergétique » est fort.

En générale, on administre plusieurs fois par jour des puissances faibles, à moindre fréquence des puissances moyennes et les puissances très fortes en unidose.

Qu'est-ce qu'une aggravation passagère ?

En administrant un médicament similaire à la maladie, les symptômes peuvent dans un premier temps s'aggraver, on parle d'aggravation passagère ou de réaction de défense. Les symptômes d'aggravation sont une mesure de défense de l'organisme contre la maladie.

Une réaction de défense montre que le médicament a été correctement choisi. Elle apparaît normalement au début du traitement et signale le début de la phase de guérison. La plupart des réactions de défense sont si légères qu'on ne les remarque pas. Si la première réaction persiste, il faut consulter un médecin.

Utilisation de granules homéopathiques chez les bébés

Placer les granules homéopathiques sur la langue de l'enfant pour les faire fondre. Pour les nourrissons et les jeunes enfants, il est également possible pour les globules de les diluer dans quelques gouttes d'eau ou de thé puis de placer ce mélange dans le bouche à l'aide d'une petite cuillère. 

Si possible, il faut éviter que l'enfant ai bu ou mangé quoi que ce soit 15 à 20 minutes avant la prise du médicament.